PiXelliz

Web, Communication Digitale & PAO - Consulting & Enseignement

Formation | Création de sites Web | Graphisme

Bio | Portfolio | Blog | Contact

Vous êtes ici : Accueil » Blog » Placer ses mots-clés dans une page Web

Placer ses mots-clés dans une page Web

D 9 août 2014     H 12:24     A Virginie Boullé     C 1 messages


agrandir

Placer ses mots-clés au sein de son site Web

Positionnement des mots-clés au sein d’une page Web

Dans mon précédent article, je vous ai parlé du choix des mots-clés, je vais aujourd’hui vous expliquer comment positionner ses mots au sein d’une page Web.

Interprétation des mots-clés par les moteurs de recherche

C’est essentiel de réfléchir quels mots-clés vont être associés à chaque page, et donc d’éviter la cannibalisation SEO, en d’autre terme, d’avoir plusieurs pages positionnées sur le même mot-clé.
Les moteurs de recherche sont de plus en plus performants pour déceler les défauts de suroptimisation, il est donc important d’écrire votre contenu de façon naturelle sans abuser. Google cherche à donner toujours plus d’importance aux contenus de qualité, il faut donc penser à ses lecteurs avant tout.
Pour chaque mot-clé, il faut rédiger un contenu de qualité qui mentionne votre mot-clé exact dans son contexte (ne pas répéter trop de fois le mot-clé).

En premier lieu, il est indispensable de choisir le mot-clé sur lequel orienté sa rédaction, puis rédiger le texte pour l’utilisateur sans vraiment penser au référencement naturel, ensuite, quelques heures après, relire celui-ci et y ajouter un zeste d’optimisation SEO.

Sémantique et référencement

Ne ciblez pas un mot-clé dans plus de deux articles, un seul bon article est suffisant, sinon vous vous faites de la concurrence vous même.

Les mots du haut de page ont un poids plus important que les mots du bas de page.
Il est donc essentiel de respecter une hiérarchie bien définie, ils n’ont pas le même poids selon qu’ils apparaissent dans le titre d’une page, dans un entête, ou dans le corps d’un article.

Stratégie de référencement d'une page Web

- Le nom de domaine : placer le mot-clé dans le nom de domaine. Ce n’est pas le plus facile à faire, l’astuce consiste à définir des sous-domaines portant les mots-clés choisis.

- L’URL de l’article : placez le mot-clé exact dans l’URL de votre article. Vous pouvez pour ce faire utiliser l’URL rewriting, une méthode de réécriture des URL technique générée par les outils de backoffice ou via un fichier .htaccess [1].

Soignez le contenu et la mise en forme des éléments de votre page en utilisant le balisage sémantique.
Le langage HTML est composé de balises identifiées par les moteurs de recherches dans leur quête de pertinence ; aussi, il est important les respecter dans leur contexte et de les utiliser à bon escient pour optimiser son référencement au sein du texte.

- Les titres : saisissez les mot-clés dans les phrase de titres :

  • Le titre principal : saisissez le mot-clé dans la phrase du titre de votre article. Votre titre principal doit être placé dans une balise <h1></h1>.
  • Les titres intermédiaires sont identifiés par la balise <h2></h2>.
  • Les sous-titres : utilisez une balise <h3></h3> pour les identifiés.

- L’introduction : positionnez votre mot-clé principal dans le premier paragraphe de votre contenu (les 50 premiers mots) qui doit apparaître en gras. Pour ce faire placer dans une balise <strong>.

- Le corps de texte : soignez le corps de texte en haut de page et en bas de page ils doivent présentés les éléments importants de votre contenu. Votre corps de texte doit être entouré de la balise paragraphe <p>.

- Les liens : les mots intervenant dans les liens d’une page A qui pointent vers une page B ont une forte pondération. Cette information extérieure à la page elle-même influence fortement son référencement ; cela signifie que pour l’éditeur de la page B, la page A est particulièrement pertinente.

- Les images : Il faut systématiquement nommer vos images dans une balise <title> et les accompagner d’une balise <alt> qui décrit l’image. Cette optimisation des images en plus d’optimiser la pertinence de vos pages vous permet de positionner celles-ci dans les recherches spécifiques images et donc de récolter un trafic non négligeable.

- Les metatags : faites en sorte que votre mot-clé apparaisse minimum une, maximum deux fois dans le « Title Tag », balise <title>, ne dépassez pas 70 caractères, et une à deux fois dans le « Tag de description », balise <alt>.
Ce sont ces métatags que Google va afficher dans les résultats de recherche naturels.
Pour vous aider, vous pouvez installer des plugins de gestion de SEO sur votre site Web.

Indexation de vos pages Web

Indexez vos pages Web en utilisant différents procédés d’interaction et les outils mis à votre disposition tel que « Google Webmaster Tools ». Dans un premier temps, configurer « Google Webmaster Tools » avec les paramètres de votre site Web.

- Le sitemap : installez un sitemap [2] et soumettez le à Google via « Google Webmaster Tools ».

- L’Open Graph Protocol : un nouveau protocole lancer par Facebook et actuellement reconnu par Google+. Il permet d’ajouter du sens aux contenus, et rend le partage de vos pages Web sur les réseaux sociaux plus efficacement et améliore donc par la même occasion leur référencement naturel.
Exemple de quelques balises OG :

<meta property="og:title" content="Titre de la page et du contenu"/>
<meta property="og:type" content="article"/>
<meta property="og:url" content="http://monsite.fr/article.html"/>
<meta property="og:site_name" content="texte a insérer ici"/>
<meta property="fb:page_id" content="on"/>

En savoir plus sur ce protocole : ogp.me.

- Les Microformats : Balisage d’avenir encore peu rependu qui permet via des balises spécifiques sur votre contenu d’améliorer vos résultats de recherche dans le cadre d’une recherche universelle de Google.
Ce balisage permet d’afficher des résultats de recherche différents. Par exemple dans le cas d’un produit, d’afficher une image, une description ou toutes informations ciblées.
L’affichage des résultats de recherche via des microformats n’est pas encore systématique, cependant les outils de recherche les prennent de plus en plus en compte.
En savoir plus sur les microformats : schema.org.

- La balise rel="canonical" : cette balise prise en compte par Google permet de donner aux outils de recherche l’URL du contenu original dans le cas où il se voit reproduit ailleurs sur votre site. La page dupliquée doit donc comporter cette balise. Cependant, il est recommandé d’éviter le « duplicate content » sur votre site web, en effet, les outils de recherche n’indexent pas toutes les URL qu’ils trouvent, tout simplement parce que beaucoup de contenus n’ont aucun intérêt ou sont détectés comme contenu déjà existant (dupliqué).
La règle à retenir : une page web = un contenu unique = une seule URL
Pour en savoir plus sur la balise Canonical consultez l’article Duplicate Content et stratégies SEO.

Vérification et optimisation

Vous pouvez vérifier les métatags de chaque page de votre site via votre navigateur en affichant le Code source de la page.
Les metatags title, description, keywords se trouvent généralement en haut de la page du code source. Vous pouvez également utiliser un outil comme « SEO Quake », vous n’aurez ensuite qu’à sélectionner dans le menu déroulant « Diagnosis » pour afficher les métatags et autres informations.

Gardez bien à l’esprit que pour un référencement optimal il est indispensable de respecter la sémantique et la hiérarchie des informations au sein de vos pages Web.

Exemple type d’arborescence du contenu d’une page :

<h1>Titre de l’article ou du contenu </ h1>
<strong>Introduction de votre article</strong>
<h2>Titres intermédiaires</ h2>
<h3>Sous-titres</ h3>
<p>Contenu de l’article</ p>
<img>Titre et description de l’image</img>

Afin d’optimiser au mieux votre référencement, je vous conseille également de lire l’article précédent : Mots-clés stratégie de référencement.


[1Fichiers de configuration des serveurs HTTP Apache

[2Procédé d’interaction de son référencement avec les sites internet proposé par Google et appellé « SiteMap.xml ». Le « sitemap » présente un nouveau moyen de demander l’indexation des URLs, puis d’obtenir des rapports détaillés sur la visibilité des pages sur Google. Son utilisation repose sur la mise à disposition, par les webmasters, d’un fichier XML contenant les adresses des pages du site à référencer, ainsi que quelques infos complémentaires comme la date de dernière mise à jour. Ce format de fichier est aussi reconnu par les autres outils de recherche.

1 Messages

  • C’est vraiment intéressant , Vous êtes une blogueuse très habile. J’ai rejoint votre flux rss et je me réjouis à l’idée de lire vos prochains articles. Aussi, j’ai partagé votre site sur mes réseaux sociaux !


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Rechercher un article

Le blog d'une amoureuse du Web.

″ Consultante & Enseignante dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication Digitale, je vous parle ici de Web, de Graphisme et d'intéractivité. ″ +


Je vous propose


Ici on parle de


Tweets


My Websites